Et les gagnants de SPASM 2019 sont…

Et les gagnants de SPASM 2019 sont…

3
5296
0
mardi, 29 octobre 2019
Nouvelles

Le jeudi 24 octobre 2019, juste avant la soirée Total Crap, les membres du jury SPASM 2019 ont remis leurs prix aux heureux gagnants et le lendemain on comptait les derniers vote à la Grande Soirée Horreur pour la remise du Prix du public! Merci encore à nos membres du jury : Sonia Cordeau, Alec Pronovost et Kevin Laforest.

Comme toujours, on tient à préciser que pour nous, TOUS les films présentés à SPASM sont des gagnants! Félicitations à tous les réalisateurs / réalisatrices, ainsi qu’à leurs équipes, qui ont présenté un film à SPASM 2019. BRAVO! On remet ça en octobre 2020 pour la 19e édition du Festival SPASM.

Les gagnants sont :

Prix du public 

GREAT CHOICE de Robin Comisar (États-Unis)
Présenté le 25 octobre à la Grande Soirée Horreur SPASM.

Les prix remis par le jury :

Grand Prix du jury – meilleur film

UNE SOEUR de Delphine Girard  (Belgique)
Présenté le 23 octobre dans Les Inclassables #2.

Suspense incroyable. Scénario ingénieux, réalisation maitrisé et efficace. Le jeu des comédiens est captivant. Mention à Veerle Baetens qui interprète l’opératrice. 

Meilleure réalisation

MON BOY de Sarah Pellerin (Québec)
Présenté le 18 octobre dans le cadre du programme Les Insolites Québécois.

Réalisation sensible à ses sujets. Bonne direction d’acteurs. Bon casting. Elle sait comment nous amener dans son univers. On a l’impression d’être vraiment avec les personnages. Elle nous raconte une histoire intéressante, allant de moments misérables à comiques en passant par des moments touchants. 

Meilleur scénario

SHE-PACK de Fanny Ovensen, écrit par Maren Skolem (Norvège)
Présenté le 18 octobre dans le cadre du programme Les Inclassables #1.

Déjoue les archétypes.  Le scénario amène vers un chaos étonnant. Les deux personnages principaux sont forts et bien définis.

Meilleur film d’horreur

THE BURDEN de Nico Van den Brink (Pays-Bas)
Présenté le 25 octobre à la Grande Soirée Horreur SPASM.

Pour sa façon d’installer une atmosphère qui nous hante pour longtemps. Un court métrage qui n’a rien à envier aux gros succès d’horreur.

Meilleur film de science-fiction

MÉLOPÉE de Alexis Fortier Gauthier (Québec)
Présenté le 19 octobre dans le programme Science-fiction.

Pour le travail du son de Patrice Leblanc et la musique de Peter Venne. Univers sonore réussi où la musique sert de moyen de communication. Réalisation impeccable et jeu très fort des comédiens.

Meilleur film d’animation

TOOMAS BENEATH THE VALLEY OF THE WILD WOLVES de Chintis Lundgren (Estonie Croatie, France )
Présenté le 23 octobre au Spécial SEXE.

Pour l’originalité du style visuel et la personnalité dans le dessin. Bon scénario, efficacité comique et excellentes voix des personnages. 

Meilleure direction photo

JE FINIRAI EN PRISON de Alexandre Dostie, directeur photo Vincent Biron (Québec)
Présenté le 18 octobre dans le programme Les Insolites Québécois.

Justesse des cadrages. Belle proximité avec ses sujets. C’est beau beau beau!

Mention spéciale – Développement d’un univers fort

ARIANE-LOUIS SEIZE (Québec)
Pour souligner ses TROIS excellents courts métrages dans la programmation

RITUELS et LES PETITES VAGUES présentés le 23 octobre dans le Spécial SEXE.
LES PROFONDEURS présenté le 23 octobre dans Les Inclassables #2.

Réalisatrice de grand talent. À surveiller!

Mention spéciale – interprétation

Lisa Smit dans Lili de Yfke Van Berckelaer (Pays-Bas)
Présenté le 18 octobre dans le programme Les Inclassables #1.

Elle a le film sur les épaules. Module son jeu en restant juste et intéressante. Tour de force!

Mention spéciale – Film le plus dégueulasse

BAD HAIR de Oskar Lehemaa (Estonie)
Présenté le 25 octobre à la Grande Soirée Horreur SPASM.

Dégueulassement réussi. La scène du rasoir nous fait fermer les yeux en sacrant. C’est gore à souhait!

Mention spéciale – Meilleure chanson

HEARTBOMB dans le film Une bombe au coeur de Rémi St-Michel (Québec)
Présenté le 19 octobre dans le programme Cabaret TRASH.

Paroles et musique par Nathalie Maillard et Peter Venne. Interprété par Rémi St-Michel et Nathalie Maillard. Arrangement par Peter Venne et mixé par François Arbour

Pour ses guitares percutantes, pour son clin d’oeil aux années 80 et parce que c’est un ver d’oreille!

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Reddit

Comments are closed.